Un an après les élections, le mépris du peuple // Eén jaar na de verkiezingen, het misprijzen voor het volk

Tribune démocratique du PTB PVDA dans le journal communal "Schaerbeek Info 306", 4 novembre 2019

Un an après les élections, le mépris du peuple


« Que ceux qui dirigent la commune viennent dormir une nuit ici et dire comment on peut vivre comme ça. » Oualifa vit depuis 15 ans dans un logement social insalubre du Foyer Schaerbeekois. « Ici, tout le monde tousse. » Á cause de l’humidité, du refus d’investir. Pour les partis au pouvoir (Défi-Ecolo-Groen), Schaerbeek doit mettre les moyens pour attirer une population plus riche. Pour les autres, c’est le désintérêt, le mépris. 24 familles vont voir débarquer les huissiers pour ne pas avoir su payer la garderie ou le repas chaud à l’école des enfants. On laisse pendant un mois des personnes âgées et à mobilité réduite coincées chez elles sans ascenseur dans le logement social. Des centaines d'enfants vont sortir des primaires sans avoir eu un seul cours de piscine (piscine en rénovation jusqu’en 2021). Mais, du haut de la place Colignon, on s’en fout. Ils n’ont qu’à se payer des cours privés...

Eén jaar na de verkiezingen, het misprijzen voor het volk


"Dat zij die de gemeente besturen hier eens een nacht komen slapen en dan eens zeggen hoe men zo kan leven!" Qualifa woont 15 jaren in een onhygiënische sociale woning van de Schaarbeekse Haard. "Iedereen hoest hier". Omwille van het vocht, omwille van de weigering van de meerderheid (Défi-Ecolo-Groen) om hier te investeren. Integendeel, Schaarbeek wil middelen ter beschikking stellen om een rijkere bevolkingslaag aan te trekken. Voor de anderen: geen interesse, misprijzen. 24 gezinnen zullen gerechtsdeurwaarders zien komen omdat ze de dagopvang of de warme maaltijd op de school niet hebben kunnen betalen. Ouderen met beperkte mobiliteit laat men maanden vastzitten in hun sociale woning omdat de lift niet werkt. Honderden kinderen zullen de lagere school verlaten zonder dat ze één enkele zwemles hebben gehad (het zwembad is nog steeds in renovatie, tot 2021). Maar in het mooie gebouw op het Colignonplein, kan het blijkbaar niemand iets schelen. De ouders moeten maar privé-zwemlessen betalen...

 


Soyez le premier à commenter

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.

Prêt.e pour la grande vague du changement social ?