Le PTB Schaerbeek lance sa campagne des « rebelles au grand cœur »

Nous avons connu une toute belle fête de lancement de la campagne du PTB à Schaerbeek. Plus de 200 personnes se sont réunies à Solidariska dans une ambiance chaleureuse et solidaire. Des rebelles au grand cœur qui se bougent pour que 2400 logements sociaux voient le jour dans une des communes qui en compte le moins de la région, pour que les enfants deviennent bilingues, qui veulent que chaque quartier ait sa maison médicale aux soins gratuits.

➡️Rejoignez cette vague du changement: https://schaerbeek.ptb.be/agir


Le discours de Axel Bernard, tête de liste PTB à Schaerbeek

« Le 14 octobre prochain, nous allons voter et aujourd'hui, le PTB lance sa campagne électorale à Schaerbeek. Notre ambition est claire : nous voulons grandir. Faire de Schaerbeek un bastion de solidarité et de résistance sociale.

Notre commune est belle, pleine de talents, pleine d’énergie. Tous les jours, des jeunes et moins jeunes travaillent à rendre le monde meilleur. Des acteurs de changement qui refusent le monde du chacun pour soi, un monde où les riches de plus en plus riches et où tous les autres doivent se serrer la ceinture.

Pour le PTB, ces résistances d’en bas, ces gens actifs sur le terrain, ces rebelles au grand cœur, sont le moteur du progrès social

Je pense à tous ces parents qui manifestent tous les vendredis devant les écoles et les crèches de la commune contre la pollution et les particules fines.
Je pense aux locataires du Foyer Schaerbeekois qui n’en peuvent plus de vivre dans des logements sociaux pourris et qui sont prêts à tout pour qu’on rénove enfin leur logement.
Je pense au Collectif citoyen qui s’est battu pour que notre commune se déclare « Commune hospitalière » à l’égard des migrants.
Je pense au Collectif 1030/0, zéro pour zéro tué à Schaerbeek à cause du manque de sécurité routière.

Pour le PTB, ces résistances d’en bas, ces gens actifs sur le terrain, ces rebelles au grand cœur, sont le moteur du progrès social auquel nous aspirons. Toutes ces actions ont fait bouger les lignes dans notre commune. Toutes ont pu trouver le soutien actif du PTB à leur côté.

En venant ici, je suis remonté par une des rues qui part de la Place Liedts vers la Place Lehon. Sur de nombreux balcons, on pouvait voir des calicots orange avec un message « Sauvez la place Lehon ».
Le projet du Bourgmestre, de Ecolo et du cdH était de supprimer 190 places gratuites en voiries pour créer un parking sous-terrain de 260 places payantes en dessous de la place. Cela aurait coûté 1200 euros par an pour se garer. Tout profit pour le prometteur immobilier qui allait gérer le parking.

La place Lehon, c’est un peu la seule place de jeux pour toutes les familles du quartier. Elle allait être amputée pour le parking. Les enfants allaient jouer au-dessus des pots d’échappement.

Les habitants ont lutté et ont gagné : le projet est mis au frigo. Le temps de la campagne électorale en tout cas. Bravo à ces rebelles au grand coeur qui ont lutté pour sauver le cœur de leur quartier. Le PTB continuera à se battre pour que ce projet fou soit complètement enterré.

Tous ces rebelles au grand cœur, vous lez trouvez dans notre parti.

Tous ces rebelles au grand cœur sont une source d’optimisme pour chacun d’entre nous.
Vous le savez peut-être mais le président américain, Donald Trump, viendra en Belgique le 7 juillet. Il vient à un sommet de l’OTAN, il veut forcer la Belgique à augmenter ces dépenses militaires, il veut forcer la Belgique à acheter des nouveaux bombardiers nucléaires pour participer à ces projets fous de guerre dans le monde. Il veut nous entraîner dans la folie de l’impérialisme et de la guerre.

Mais encore une fois, il va trouver des rebelles au grand cœur sur son passage : nous organisons une manifestation : « Pas d’argent pour la guerre, Trump not welcome, Stop l’OTAN ». Rendez-vous le samedi 7 juillet à 15h à la Gare du Nord. 

Vous le savez, la richesse collective de tous ceux qui résistent dans notre commune, de tous ces rebelles au grand cœur, vous la trouvez dans notre parti.

Chers amis, chers camarades,

Dans cette campagne électorale à venir, le PTB veut faire percer le thème du logement. Il n’est pas normal que nous devions payer jusqu’à la moitié de nos revenus pour nous loger. Il n’est pas normal d’avoir des familles qui vivent dans des logements insalubres et de mauvaise qualité. Il n’est pas normal d’avoir une telle liste d’attente pour avoir un logement social. Non, ce n’est pas normal, c’est juste la conséquence des politiques mises en place.

A Schaerbeek, on refuse depuis des années de construire du logement public bon marché. A Schaerbeek, c’est le dogme libéral qui règne. On laisse tout le pouvoir aux promoteurs immobiliers. C’est l’offre et la demande ensuite. Résultat : les prix explosent et se loger devient de plus en plus cher.

2 400 nouveaux logements publics bon marché doivent être construits dans les nouveaux quartiers à créer

Nous voulons une révolution dans la politique de logement qui est mené à Bruxelles. Nous lançons une campagne pour que 2400 logements publics bon marché soient construits à Schaerbeek dans les nouveaux quartiers à créer, sur l’ancienne gare Josaphat et à Reyers. Le Bourgmestre, Ecolo et cdH ont fait un intense lobby pour qu’il y ait un minimum de logement social et un maximum de logements de luxe. Nous voulons une rupture pour que ces nouveaux quartiers répondent à nos besoins : avoir tous un logement de qualité et bon marché. 

Ce besoin de rupture, de révolution du cœur, nous le sentons dans le logement mais aussi dans bien des domaines. Les loyers augmentent, la misère augmente, la pollution de l’air augmente, les embouteillages augmentent, les discours de haine augmentent. Tout augmente, tout, à part les réponses aux besoins des gens.

Nous voulons que dans cette campagne électorale, on parle beaucoup d’enseignement bilingue.  

Nous voulons briser les murs entre écoles francophones et néerlandophones.

La commune a construit des nouvelles écoles, des francophones, des néerlandophones, sur le même site mais chaque fois séparées. L’école 14 est séparée par une barrière de la Basis School Pavijoen et l’école 10 est séparée par un mur de la basis school De Kriek. Le bourgmestre, Ecolo et cdH refusent d’y créer des écoles en immersion, des écoles bilingues pour faire des enfants bilingues.
Nous voulons briser les murs entre ces écoles. Briser les murs entre les deux communautés du pays et offrir le meilleur avenir à nos enfants.

Dans cette campagne, nous voulons également que dans chaque quartier de la commune, il y ait une maison médicale gratuite.

Dans chaque quartier de la commune, il faut une maison médicale où les soins de santé sont gratuits.

Les soins de santé coûtent chers. La politique de la ministre Maggie De Block a aggravé la situation.
Une maison médicale où les soins sont gratuits, beaucoup de membres et sympathisants du PTB Schaerbeek connaissent évidemment. Avec la Clé, la maison médicale du PTB, et ses médecins du peuple, ces autres rebelles au grand cœur, qui pratiquent la médecine gratuite depuis des années.
Et bien, le projet du PTB est simple : offrir la même chose à tous les quartiers de Schaerbeek.

Là aussi, il faudra une politique de rupture avec celle du Bourgmestre, Ecolo et le cdH car quand le PTB a voulu porter le débat au Conseil communal, ils ont considéré que ce n’était « pas d’intérêt communal ».

« Pas d’intérêt communal » ?

C’est pour cela que le PTB doit grandir aux prochaines élections : pour que le logement social, les écoles bilingues et les maisons médicales dans chaque quartier deviennent « d’intérêt communal ». Voire même : une priorité communale !

Nous aurons besoin d’un peu de votre énergie, de votre talent et de votre temps pour réaliser cet objectif.

Chaque voix va compter. Nous avons fixé le défi de recueillir 2 500 voix au moins pour être au moins deux au prochain Conseil communal, moi et le docteur Claire. Nous voulons avoir d’ici le 14 octobre au moins 2 500 discussions et convaincre 2 500 personnes de voter pour nous.

Si nous réussissons à récolter 2 500 promesses de vote avant le 14 octobre, on sera sûr de notre coup et nous serons au moins deux élus PTB au Conseil communal pour être le porte-voix de tous les mouvements sociaux qui traversent la commune.

Nous avons besoin de votre aide pour réunir ces 2 500 promesses de vote, mettre une affiche du PTB à votre fenêtre ou distribuer des tracts dans votre quartier.

Certains ont le cœur qui saigne. Nous, nous avons le cœur qui vibre pour changer le monde.

Soyez comme nous des rebelles au grand cœur, des rebelles actifs.

Je vous l’ai dit, nous voulons grandir à Schaerbeek, faire de notre commune un bastion de résistance sociale pour les luttes à venir.

On aura besoin de vos votes mais aussi de mouvements sociaux, de mobilisations dans la commune. Cette dynamique sera essentielle pour nous permettre de créer un rapport de force, de rendre incontournable la question du logement social, de l’enseignement bilingue ou des maisons médicales dans chaque quartier, au cœur des six prochaines années.

Nous allons voter le 14 octobre, nous manifesterons le 7 octobre, une semaine avant.

Tous les progrès sociaux et démocratiques ont été obtenus grâce à des mobilisations.
Nous manifesterons donc le 7 octobre pour un Schaerbeek solidaire. Un « Solidariska ».  Un Schaerbeek qui met les priorités sociales de ses habitants au cœur de son projet politique.

Rendez-vous le 7 octobre à 14h devant la Maison communale.

Avec votre énergie, votre talent et un peu de votre temps, je suis sûr que nous gagnerons.

Certains ont le cœur qui saigne. Nous, nous avons le cœur qui vibre pour changer le monde. »


Soyez le premier à commenter

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.

Prêt.e pour la grande vague du changement social ?