Quentin VANBAELEN

Quentin VANBAELEN

5e de liste, cycliste et engagé pour des crèches de qualité

Quentin a 29 ans et compte déjà quelques années de militance derrière lui. « Pour ma première manifestation contre la guerre en Irak en 2003, j’ai loupé l’école. J'avais aussi affiché sur les valves de l'école un appel au boycott des marques qui finançaient George W. Bush », déclare-t-il.

Cet engagement s’est ensuite prolongé au sein du mouvement étudiant, à la Fédération des Étudiants francophones (FEF) afin de réclamer un enseignement supérieur gratuit et accessible à tous. « Je me suis ensuite impliqué sur la question de l’accès des jeunes à l’enseignement secondaire, car je trouve primordial qu’ils aient tous les mêmes chance de profiter d’une éducation de qualité ».

Avant de démarrer sa carrière de journaliste, Quentin a travaillé comme accueillant dans une maison médicale. Une expérience professionnelle qui l’a convaincu de la nécessité de proposer des soins de santé de qualité et gratuits pour tous.

Désormais employé au magazine « Solidaire », il œuvre au quotidien pour faire entendre une voix alternative, aux antipode des mesures d’austérité et de repli sur soi que prône l’actuel gouvernement fédéral.

Son travail ne l’empêche pas de continuer à s’engager, comme ce fut le cas récemment à la crèche communale que ses deux filles fréquentent : «  nous avons exigé qu’il y ait davantage de personnel encadrant. Au final, ce manque d’effectif pesait sur les enfants mais aussi sur les puéricultrices, qui étaient harassées par le travail ».

Cycliste assidu, il est persuadé que notre société doit opérer une transition vers une mobilité douce, avec des pistes cyclables sûres, « mais tout en évitant de faire payer les automobilistes, car cela s’avère contreproductif et les amendes pèsent au final toujours plus sur les budgets des ménages précaires ». Pour lui, développer davantage les transports en commun est aussi indispensable !

Par ailleurs, Quentin aime se défouler en jouant de la basse dans un groupe de rock, Flying Komodo. Une manière de se détendre tout en profitant de l'énergie qui se dégage d'un groupe de musiciens qui jouent ensemble.

Sa volonté de se présenter sur la liste PTB ? Il la tient d’une soif de justice mais également de la volonté de dépasser les politiques d’austérité actuelles par des solutions innovantes et collectives.

Prêt.e pour la grande vague du changement social ?