Un premier pas vers un enseignement bilingue à Schaerbeek : la fin des barrières de séparation   

« Les enfants de l’école francophone Magritte et ceux de l’école néerlandophone voisine, la Basisschool Paviljoen, joueront ensemble dans une même cours de récréation. C’est un première pas vers un enseignement bilingue à Schaerbeek, le début de la fin de la politique des murs entre écoles communales francophones et néerlandophones ! », salue le conseiller communal PTB, Axel Bernard.

Le PTB a en effet appris que les directions de l’école francophone Magritte et la Basisschool Paviljoen auraient décidé de mettre fin à la séparation entre enfants francophones et néerlandophones dans la cour de récréation.

« C’est une première victoire après plus d’un an d’interpellations du PTB, d’actions symboliques et de réunions d’information destinées aux parents pour demander qu’on y crée un enseignement bilingue à Schaerbeek », commente le conseiller communal du PTB.

Pour rappel, ces deux écoles communales, l’une francophone, l’autre néerlandophone, ont été inaugurées cette année sur un même site, rue Navez 59, dans un des quartiers les plus populaires de Schaerbeek. Les deux écoles ont le même pouvoir organisateur, mais restaient des entités séparées, avec une cour de récréation séparée par des barrières. La situation était tellement ridicule que même le grand quotidien italien La Stampa écrivait : « Bruxelles, un muro per dividere i bimbi francofoni e fiamminghi », dénonçant l’absurdité de ces barrières pour diviser les enfants francophones et flamands sur un même site.

La majorité (Liste du Bourgmestre, Ecolo-Groen et le cdH) avait invoqué des problèmes d'assurance pour justifier la séparation des enfants dans la cour de récréation. Or, quelques mois plus tard, ces soi-disant problèmes ont disparu.

Pour Axel Bernard, « cette décision est un début de retour à la raison. Et cela montre qu’à chaque prétendu problème, il y a des solutions. Mais il faut aller plus loin. Deux écoles communales sur un même site, c’est une belle occasion de promouvoir une école du 21e siècle qui casse les murs entre les communautés du pays et promeut le bilinguisme via l’enseignement en immersion. » 

L’enseignement en immersion a largement fait ses preuves et facilite l’apprentissage, quelles que soient la langue maternelle et l’origine sociale des élèves. En plus, le bilinguisme augmente les chances de trouver un emploi et de faire face aux discriminations à l’embauche. 

Le PTB rentrera une nouvelle fois en action ce mercredi 5 septembre à 8h devant les deux autres écoles communales situées Grande rue au Bois (l’école 10 et la Basisschol De Kriek). Axel Bernard : « Nous inviterions une nouvelle fois à briser les murs. Une partie de l’école 10 déménage et sera juste à côté de l’école De Kriek. A nouveau, les enfants seront séparés par des murs et, surtout, aucun projet d’immersion et de promotion du bilinguisme n’y est envisagé. » 

« Nous ne lâcherons rien pour nos enfants. Sur ces deux sites (rue Navez et grande rue au bois), des projets d’enseignement bilingue par l’immersion doivent émerger à Schaerbeek », conclut le conseiller communal du PTB.


Soyez le premier à commenter

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.

Prêt.e pour la grande vague du changement social ?