Elisa GROPPI

Elisa GROPPI

10e de liste, l'enseignante amoureuse de son quartier

L’engagement d’Elisa a démarré au sein de sa Haute Ecole. « Je me suis engagée dans le Conseil des Étudiants et je me suis vite rendu compte que c’est par la force du collectif qu’on l’on pouvait gagner des victoires. Au fur et à mesure des années et de mes expériences militantes, j’ai découvert que si la société ne tourne pas rond, c’est parce que les richesses produites par les travailleurs sont accaparées par les actionnaires des grosses entreprises. À l’opposé, la classe des travailleurs (au sens large, employés, ouvriers, travailleurs sans emploi, intérims, etc.) s’organise pour gagner des acquis sociaux ».
Elisa trouve essentiel de se battre, avec les syndicats, pour faire reculer le gouvernement qui mène des attaques sur les pensions. Enseignante, elle échange souvent à ce sujet avec ses collègues, qui estiment, comme elle, qu’il est impensable d’être encore devant une classe à 67 ans et encore moins avec 300€ de pension en moins. « Nous devons continuer à manifester pour faire reculer le gouvernement, notamment sur la pension à points".

Habitante du quartier Deschanel à Schaerbeek, elle aime le côté multiculturel de la ville et son côté "tour de Babel".

Elle travaille comme enseignante dans une école primaire du quartier Helmet. « j’adore mon métier, j’adore penser des activités qui vont permettre aux enfants d’apprendre, de s’épanouir et leur donner les outils pour se forger leur propre pensée critique pour pouvoir agir sur le monde et le changer ».

Pour se détendre, Elisa fait du dessin, des loisirs créatifs.

Prêt.e pour la grande vague du changement social ?