Actualités

Honteux ! La crise de coronavirus à peine terminée, le home du CPAS de Schaerbeek se débarrassent de 10 infirmiers et aides-soignants

A nouveau, un drame social se joue à la Cerisaie, la maison de repose du CPAS de Schaerbeek. La direction a décidé de procéder au licenciement de 10 travailleuses et travailleurs. 2 ont déjà été licenciés. 8 autres doivent passer devant le Bureau Permanent du CPAS le 8 juillet prochain pour une audition disciplinaire. Mais la convocation est claire : c’est bien leur licenciement qui est envisagé, soit la sanction la plus lourde. 

 

Après 9 mois d’attente, maintenant, il faut sauver le marché du Vendredi à Schaerbeek

Projet d'aménagement de la friche Jospahat : le gouvernement doit revoir sa copie

C'est un des derniers grands terrains publics constructibles de Bruxelles mais aussi un espace de biodiversité unique. La friche est à nous, dans les mains du public. Elle doit le rester, pas être donnée aux promoteurs immobiliers.

Pour faire face à la crise du CPAS de Schaerbeek, le PTB exige des moyens extraordinaires et un débat public sur les responsabilités

Le scandale des retards de paiement au CPAS de Schaerbeek cache des dysfonctionnements structurels qui ont un impact dramatique sur la vie des usagers qui sont déjà dans des situations sociales difficiles et sur les travailleurs.

Nos amis ont le droit de nous rendre visite sans devoir payer pour se garer ! Onze vrienden hebben het recht om ons te bezoeken zonder dat ze hoeven te betalen om te parkeren!

 

Nos amis ont le droit de nous rendre visite sans devoir payer pour se garer ! 

En 2020, le stationnement devient payant dans toute la commune du lundi au samedi de 9 à 21 h pour les non-Schaerbeekois. Des cartes de 5 euros/jour seront vendues aux résidents pour leurs visiteurs.

Soutien à la lutte des travailleurs des administrations publiques bruxelloises/Steun aan de strijd van de werknemers in het Brusselse openbaar bestuur!

Le personnel des hôpitaux publics, CPAS, administrations communales, etc. réclame depuis des années de meilleures conditions salariales et de travail. Beaucoup de salaires n’ont pas été revalorisés depuis plus de 10 ans et sont scandaleusement bas. Les travailleurs gagnent en moyenne 15 % de moins que leurs homologues en Wallonie et en Flandre.

Mais ils sont littéralement ignorés par les autorités politiques bruxelloises. Bernard Clerfayt, ministre bruxellois de l’emploi, a répondu à une question du PTB au parlement Bruxellois qu’il fallait d’abord s’adresser aux communes. Quel cynisme ! Alors que Schaerbeek, sa propre commune, est la seule où la majorité a refusé une interpellation des travailleurs à ce sujet au conseil communal.   

Le PTB a déposé en urgence une résolution au parlement bruxellois pour revaloriser les plus bas salaires et soutient l’augmentation générale de 10 % des barèmes.

Site Josaphat : ce bien public sera-t-il un immense cadeau aux promoteurs immobiliers ?

« Le site Josaphat est le plus grand espace constructible dans le Nord-Est de Bruxelles. Il nous appartient et on va y construire un nouveau quartier. Ce qui est une bonne chose. À la lecture du Plan de la Région et de l’avis remis par la majorité schaerbeekoise, nous sommes néanmoins très inquiets. Car ce bien public est dans sa toute grande partie donné à des promoteurs immobiliers privés et la portion sociale de logements se réduit à une peau de chagrin », réagit Axel Bernard, chef de groupe du PTB Schaerbeek.

Un an après les élections, le mépris du peuple // Eén jaar na de verkiezingen, het misprijzen voor het volk

Tribune démocratique du PTB PVDA dans le journal communal "Schaerbeek Info 306", 4 novembre 2019

« Taxe tartine » à Schaerbeek : suite à la mobilisation du PTB, des pas (encore petits) sont faits dans le bon sens

À l’initiative du PTB, un important débat a eu lieu hier au Conseil communal de Schaerbeek pour aboutir à des avancées dans le combat pour la gratuité des frais de garderie dans l’enseignement communal.

 

« Ici, tout le monde tousse », le témoignage choc de Nadia et Ouafila, habitantes au Foyer Schaerbekois

Cela fait des années que les autorités communales refusent d’investir dans le logement social à Schaerbeek. Et les locataires en souffrent. Voici le témoignage de Nadia et Ouafila, habitantes au Foyer schaerbeekois dans le quartier Helmet.

Prêt.e pour la grande vague du changement social ?