Nouveau Collège à Schaerbeek : le PTB est inquiet pour son CPAS et veut un "bourgmestre éthique"


"C'est avec inquiétude que j'ai appris la décision de la majorité schaerbeekoise de confier le CPAS à la droite dure de la Liste du Bourgmestre, réagit Axel Bernard, chef de file du PTB Schaerbeek. Ecolo Schaerbeek a laissé tomber le CPAS qui sera présidé dorénavant par Sophie Querton. Elle fait partie des Libéraux de droite de Schaerbeek qui étaient candidats sur la Liste du Bourgmestre."

Le conseiller communal du PTB poursuit : "Le nouveau Collège est certes rajeuni, mais pas par les idées des Libéraux de droite de Schaerbeek de la majorité. Sophie Querton appartient à cette dissidence du MR (encore plus à droite que le MR, c'est dire...) qui était dirigée entre autre par l'ancien nolsiste (droite extrême) Bernard Guillaume ou le profiteur et cumulard Etienne Noël. Leur discours en matière sociale a toujours été particulièrement inquiétant : culpabilisant et sanctionnant à l'égard de celles et ceux qui viennent chercher de l'aide sociale auprès du CPAS et visant constamment à restreindre le budget du CPAS et les moyens de ses politiques sociales."


Le PTB appelle la population schaerbeekoise et son large mouvement associatif à être particulièrement attentifs et à se tenir mobilisés pour réagir à la politique qui sera menée au CPAS de Schaerbeek.
Par ailleurs, lors de l'installation du nouveau Conseil communal de Schaerbeek qui se déroulera ce mercredi, le PTB interpellera sur les cumuls de Bernard Clerfayt.
Pour le PTB, il n'est pas normal que Bernard Clerfayt continue à cumuler son poste de Bourgmestre avec celui de parlementaire régional bruxellois. Axel Bernard : "Cela fait 18 ans que Clerfayt vit  'au plafond' comme il aime le rappeler, c'est-à-dire avec le maximum qu'un député cumulard peut gagner - plus de 180 000 euros par an actuellement." 
"Des élus déconnectés, la population n'en veut plus. Le Parlement bruxellois non plus puisqu'il a désormais interdit un tel cumul tout en reportant l'entrée en vigueur à mai 2019, explique Axel Bernard. Si le Parlement a jugé ce cumul intolérable, il nous paraît important que Clerfayt y mette fin dès maintenant."


"L'éthique en politique, c'est aussi refuser les montants faramineux d'indemnités de départ des parlementaires auquel aura droit Bernard Clerfayt en mettant fin à son mandat de député régional, poursuit le conseiller communal PTB. Avec son mandat de Bourgmestre, il continuera à gagner très largement sa vie. Continuer à toucher par mois quelque 9.551 euros brut de prime de sortie pour un Bourgmestre qui a cumulé toute sa vie serait indu et indécent."


Le PTB Schaerbeek veut donc un "Bourgmestre éthique" pour sa commune : qui met fin à ses cumuls et qui renonce à de l'argent indu.
 
Contact presse : Axel Bernard 0488 056 796


Soyez le premier à commenter

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.

Prêt.e pour la grande vague du changement social ?