Conseil communal de Schaerbeek du 26 mars 2014

Parmi tous les sujets abordés ce 26 mars, 3 ont plus particulièrement retenu l'attention du PTB :

1. L’amiante dans les écoles et les bâtiments communaux

Un document réalisé en 2011 fait l’inventaire de tous les bâtiments de la commune où l’on trouve des matériaux à base d’amiante. De la colle noire utilisée pour le parquet qu’on retrouve dans la maison médicale aux chaudières des écoles communales, l’amiante est partout. Axel Bernard, conseiller communal PTB*PVDA+, a interpellé le Collège sur les actions entreprises depuis : l’échevin Van Halewyn lui a répondu que des travaux de désamiantage avaient été entrepris en fonction de la dangerosité de l’exposition à la poussière d’amiante. Un second inventaire est relancé cet année pour les biens communaux qui n’avaient pas expertisé en 2011. Axel Bernard vérifiera prochainement bâtiment par bâtiment pour voir l’avancement des travaux de désamiantage entrepris par la commune.

2. Affichage électoral

La commune de Schaerbeek proposait l'adoption d'un règlement communal octroyant 90% des panneaux aux partis traditionnels et 10% des panneaux à tous les autres partis, soit 24 ccm à peine, la longueur d’une page A4 !

Devant ce déni de démocratie, Axel Bernard a proposé une modification du règlement simple : que chaque parti se présentant aux scrutins de mai 2014 puisse bénéficier d'un panneau, en résumé l'idée « 1 parti = 1 panneau ». L’amendement proposé par le PTB a été rejeté par la majorité LB-FDF, Ecoloe et CDH. Notons l'intervention suivante : "on est pour l'égalité des armes dans les élections mais ils nous semble logique de distinguer les petits des grands" (Thomas erraly, conseiller communal Ecolo). Position incompréhensible du point de vue démocratique. Notons que les Groen, Bram Gilles et Adelhed Byttebier (pourtant dans la majorité) ont courageusement soutenu le point de vue du PTB (avec les élus du PS). Au final, la majorité communale a proposé une modification du règlement initial en augmentant l‘espace disponible pour les partis émergents : 22% au lieu de 10%. Autrement dit quelques centimètres de plus mais toujours pas de traitement égal entre tous les partis. A Schaerbeek, comme dans beaucoup de communes, c’est la loi du plus fort qui règne.

Le PTB*PVDA+ continuera à se mobiliser pour un accès égal au processus électoral pour l'ensemble des partis émergeant !

3. Règles sur les « signes convictionnels »

Au conseil communal de Schaerbeek, les partis de la majorité (FDF-CDH-Ecolo) ont fait passer à nouveau des règles visant à interdire les signes convictionnels dans la fonction publique. Hier, c’était le personnel de l’enseignement communal qui était visé. Le conseiller communal PTB*PVDA+ a certes rappeler l'importance du principe de neutralité de la fonction publique et de l'interdiction du prosélytisme pour les enseignants. Mais il a voulu aussi appeler à la prudence et à tout faire pour éviter une disposition qui aboutit concrètement à exclure de nouveau les femmes musulmanes déjà largement discriminées. “On n'est pas un moins bon prof de math parce qu'on porte un foulard ou un pins Che Guevara", a-t-il déclaré. Les règles qui interdisent le prosélytisme suffisent pour prévenir tout danger, sans tomber dans la stigmatisation, l’exclusion et la discrimination. Et ce n’est pas parce qu’un membre du personnel porte un signe distinctif d’une opinion politique ou philosophique qu’il fait du prosélytisme. Ce qui doit être interdit c’est le comportement et les actes, pas un vêtement. Axel Bernard a donc proposé d’amender ce texte pour lever cette interdiction professionnelle. Les votes ont été un peu dans tous les sens. Mais une majorité s’est dégagée pour rejeter l’amendement. En détail : Les conseillers communaux MR ont tous voté contre l’amendement du PTB. Au niveau de la liste du Bourgmestre (FDF), tous ont voté contre sauf un conseiller qui a quitté la salle au moment du vote. Au niveau du CDH, Mahinur Ozdemir n'était pas présente au moment du vote, Seygi Sag s'est abstenu, les échevins El Akourni et Grinberghs ont voté contre l’amendement PTB. Des conseillers PS ont soutenu l'amendement (Jamila Sanahy, Abobakare Bouhjar, Catherine Moureaux,...), d'autres se sont abstenus, la plupart n'était pas présent au moment du vote (Yves Goldstein, Laurette Onkelinx, Emin Ozkara, ...). Au niveau d’Ecolo, Bram Gilles et Asma Mettioui se sont abstenus alors qu’Isabelle Durant, Barbara Trachte, Vincent Van Halewyn et Thomas Erraly ont voté contre.

Lire le programma du PTB*PVDA-go! sur les discrimination,le programme du PTB*PVDA-go! : http://ptb.be/programme/goleft8-bannir-la-discrimination-et-le-racisme

Renoncer à sa liberté, c'est renoncer à sa qualité d'homme." Jean-Jacques Rousseau, Du Contrat Social, 1752