10 km de Schaerbeek: le PTB enfile ses baskets pour la mobilité

Communiqué de presse

Ce vendredi 2 septembre 2016, auront lieu les 10 kilomètres de Schaerbeek. Il s’agit d’un chouette événement co-organisé par l’ASBL Sport et Santé et la commune de Schaerbeek.

La section locale du PTB ainsi que la maison médicale Médecine pour le peuple y participeront.

Le but? Sensibiliser les habitants et les autorités communales à la nécessité d’améliorer la mobilité dans la cité des ânes. En effet, l’année qui vient sera marquée par la mise en pratique du nouveau plan d’action communal de stationnement (PACS). La principale nouveauté de ce plan réside dans l’instauration de cinq zones de stationnement, alors qu’actuellement Schaerbeek ne compte qu’une seule zone de stationnement. Axel Bernard, conseiller communal PTB, dénonce ce nouveau plan : “La vie des Schaerbeekois sera plus compliquée. Il sera encore plus difficile de trouver une place pour les riverains de certains quartiers. De plus, cela va coûter plus cher aux habitants car il faudra payer le parking en dehors de son quartier. Encore une fois, ce sont les ménages les moins riches qui seront les plus touchés, car cela pèsera plus lourd dans leur budget”.

La section locale du PTB a interrogé ses membres et quelques riverains afin de prendre la mesure concrète de ce que cela impliquera pour les Schaerbeekois. Les témoignages sont instructifs. Jan habite à la rue Renkin. Sa santé  l’empêche de se déplacer facilement à pied et l'oblige à consulter souvent son médecin, à l'avenue de l'Emeraude. Chaque visite lui coûtera un peu plus cher. Damla vit dans un studio situé au quatrième étage, sans cave ni balcon, chaussée de Haecht. Elle en a assez des embouteillages. Alors, elle a décidé de passer au vélo. Mais elle devra payer presque deux fois plus cher qu'une carte de riverain pour un velobox. Pas vraiment de quoi l’encourager!

Le PTB s’oppose à la sectorisation car elle n’apporte aucune plus-value en terme de réduction du nombre de voitures, n’apporte aucune solution favorisant des modes alternatifs de mobilité et  participe au fait que seuls les Schaerbeekois disposant de moyens financiers suffisants pourront avoir usage d’une voiture.

“Nous participons à cette course car nous voulons montrer qu’il est nécessaire et urgent de mettre en place des alternatives crédibles à l’usage de la voiture. Faire payer davantage les gens ne va pas réduire le nombre de voitures. Il faut proposer une alternative pratique et écologique à la voiture. Nous sommes inquiets car dans certains quartiers, le nouveau plan communal risque d’aggraver les problèmes existants. Il y aura plus de trafic, et donc plus de particules fines dans l’air. Cela aura des effets néfastes sur la santé des habitants”, explique Aurélie Meunier, présidente de la section locale du PTB et responsable de la campagne.

Le parti de gauche lance  une campagne de sensibilisation et d’actions pour le maintien d’une seule zone de stationnement pour l’ensemble de la commune, mais aussi pour réclamer une véritable politique d’encouragement à la mobilité douce : box vélos gratuits, instauration de pistes cyclables sécurisantes, augmentation des voitures partagées, concertation avec la STIB pour plus de connections entre les quartiers sur le territoire schaerbeekois.

 

Contact presse : Aurélie Meunier 0472/59.11.02